«

»

Voyage Kitesurf : El Coche

Vénézuéla – Mars 2011
El Coche – 2 semaines

> Le spot:


Le spot principal d’El Coche est le spot offshore situé sur la même plage que les principaux hôtels. Il s’agit d’un spot ultraflat car offshore complet et surpeuplé en mars (beaucoup moins de monde à Noel par exemple, mais stat de vent moins bonnes), fortement déconseillé aux débutants!

Eau turquoise, plage de sable blanc très fin, pied sur environ 15m depuis le bord de la plage. De plus en plus de petits galets près du bord vers la pointe. Micro algues en suspension juste au bord, ou sur la plage selon la marée. Le marnage est très faible mais existe.

La zone de kite

est bien définie: extrémité droite de la plage.

La zone commence devant le club de kitesurf, au droit des rescue boats. La zone kite reste relativement petite. Les bords sont donc assez courts et tout le monde suit la même direction sur plusieurs lignes parallèles.

Quand il y a du monde, du clapot se crée à cause du passage des kiters. Il y a aussi des barques à moteur qui passent régulièrement au large de la zone de kitesurf et qui créent une mini houle. Cela reste anecdotique.

Il existe un autre spot, side/on shore à 200m à pied du spot offshore, plus clapoteux, plage courte et sale (plastique et algues) mais plus sécu pour débutant. Absolument pas fréquenté, 3-4 ailes de temps en temps. Parfait pour être peinard mais moins flat!

Nous n’avons navigué que sur le spot principal, nous avons pu constater qu’il y avait peu de monde avant 11h le matin, mais le vent n’est pas toujours établi le matin.
Ceci dit quand le vent est là, c’est de loin le meilleur moment de la journée, plan d’eau ultra flat et translucide, quasi personne à l’eau.

La plupart des kiters arrêtent de naviguer entre 13h et 14h30 (horaires des restos all inclusive), le spot est alors quasi vide (5-6 ailes) et le vent bien établi.
A partir de 14h30, le spot reste assez chargé (jusqu’à 30 ailes) jusqu’au soir, avec un creux juste avant la tombée de la nuit de 17h30 à 18h, avec en prime le couché de soleil qui est superbe.

Arrivage de méduses possible sur le spot. Si bleue ou blanche, aucun risque elles ne piquent pas du tout. Elles sont assez grosses mais sans filaments. Il se peut qu’il y en ait des rouges/oranges (plus rares), celles-ci sont dangereuses.

Rescue boats

de 10h/10h30 à 17h30, tarif: 50BsF par rescue. Possibilité de prendre un forfait rescue par jour (valable au delà de 3 rescue par jour)

Ecole de kite: Coche Kite Sports

Il y a un club de kite devant le spot tenu par Chris. Depuis Avril 2011, il faut s’enregistrer auprès de son club quand vous arrivez sur le spot.
Ce club de kite dispense des cours pour les débutants (matos Cabrinha).
Des pompes sont à disposition, vous pouvez également louer des casiers pour votre matos si vous ne voulez pas le porter tous les jours.
Web: www.cochekitesports.com
E-Mail: cochekitesports@hotmail.com ou kitesurfchris@hotmail.com

Spot d’El Yaque (sur l’ile de Margarita)

Nous ne sommes pas allés sur ce spot, mais celui-ci est assez clapoteux, orienté side, les zones sont bien délimitées entre windsurf et kitesurf. Les 100 premiers mètres de la zone kite sont déventés.

> Pour la nav’:


Nous avons utilisé toutes nos tailles d’ailes, à savoir, 7, 9 et 12m².
Le vent s’établit le matin. Navigation souvent en 10-12m² parfois en 9m² directement.
Il monte en puissance tout au long de la journée avec un maximum en fin d’aprèm. Rarement plus de 25knts. L’après midi, navigation en 9m² et 7m².
Il est possible que le vent tombe soudainement et remonte ensuite (ou pas…). C’est arrivé deux fois durant le séjour .
La direction du vent change aussi légèrement pendant la journée mais reste toujours complètement off.

> Le Logement:


Nous étions logé à l’hôtel

El Coche Paradise ****

Hôtel très bien, situé à 150m à pied du spot.
Grande chambre climatisée, hébergement en all inclusive (repas, boissons comprises, cocktails à toute heure !)
Système de snack l’après midi permettant de naviguer le midi pendant la pause déjeuner de tout le monde.

Autre hôtel :

Le Punta Blanca ****

Cet hotel est encore plus près du spot, quasiment pas de marche à pied, la piscine est pour ainsi dire en face du spot.

> Le voyage:

Pour arriver jusqu’à El Coche:
Vol France- Caracas puis vol intérieur Caracas-Porlamar, puis taxi jusqu’à El Yaque et enfin bateau d’El Yaque à El Coche.
Pour les vols, nous avons pris un Paris-Caracas direct via Air-France.
Pour le vol intérieur Caracas-Porlamar, plusieurs compagnies possibles:

Aéropostal
Aserca
Airlines
Conviasa
Laser Airlines

: attention, cette compagnie est la seule (pour le moment) à faire payer les boardbags (180 BsF)

Prévoir au moins 4h entre le vol international et le vol national, surtout au retour car les vols nationaux sont très souvent en retard.
Il y a beaucoup de contrôles de douanes au départ de Caracas, s’affranchir des taxes, remplir les fiches d’immigration, enregistrement, récupération des valises, etc,…
Obligation de récupérer les valises et de les réenregistrer (pas de suivi de valises)
Pour la jonction entre l’aéroport national et international, il existe un passage (couloir sécurisé) permettant de faire le transfert à pied sans sortir de l’aéroport (l’aéroport nous a semblé sécu)

Petit conseil :

éviter au maximum de passer une nuit à Caracas, inutile de vous rappeler que Caracas est la ville la plus dangereuse du monde….Vous seriez obligés de prendre un hôtel et donc de sortir de l’aéroport. (visiblement les transferts aéroports –hôtels se font dans des voitures avec gardes armés, c’est pour dire…)
Il faut s’affranchir de taxes d’aéroport pour chaque vol intérieur: 38 BsF/personne
Pour le vol international, 190 BsF/personne de taxes à payer à Caracas pour le vol retour.
Le transfert en bateau est gratuit pour ceux qui ont réservé un séjour dans les hotels d’El Coche.
Compter 70 BsF pour le taxi de l’aéroport de Porlamar à El Yaque.

Pour ce trip, nous sommes passés par l’agence de voyage Venturi Travel basée sur l’ile de Margarita qui nous a réservé les vols nationaux ainsi que l’hôtel et tous les taxis pour les transferts d’aéroports.
Vous pouvez contacter Paula Youngs : info@venturitravel.com
Tout s’est très bien passé et le paiement par virement avant de partir évite d’avoir trop de cash sur soi une fois sur place.
Pour info pour deux personnes: vol intérieur A/R + 14 nuits en chambre supérieure à l’hotel El Coche Paradise-> 1280€ pour 2.

Impression générale de ce trip:

Spot assez magique, ultra flat (sauf quand il devient surpeuplé), eau turquoise. Pas forcément le meilleur spot pour progresser de part son orientation qui n’est pas engageante à se lancer dans de nouveaux tricks.
Peu de chose à faire sur l’ile elle-même à part kite et piscine, en cas de pétole, ça peut vite devenir long……
Niveau sécurité, le Venezuela fait toujours un peu peur à juste titre, cependant l’île de Coche semble vraiment épargné et nous nous sommes vraiment sentis en sécurité pendant tout le trip.
Le trip en détail jour par jour dans notre blog: http://voyageskite.blogspot.com/

Divers

Taux de change:
Il existe deux taux de change: l’officiel et le marché noir.
Au mois de Mars 2011, le taux de change officiel était de l’ordre de 1€ pour 6 BsF
Le taux de change au marché noir était entre 8 et 10 BsF pour 1€.
Vous pouvez arriver sur place avec des € ou des $ et les changer à l’aéroport. Il y a toujours des personnes près des guichets pour les taxes d’aéroport pour vous faire du change au marché noir…. (Attention, cela reste illégal, mais tellement répandu!…)

Soleil:

Le soleil tape très fort dans cette région (pas encore vu pire!). Les premiers jours sont vraiment à hauts risques pour les coups de soleil même avec de l’indice 50! Surtout ne jamais faire une nav sans crème, brûlures assurées. Prévoir 1 tube de crême par personne pour 2 semaines!

> Vidéo du trip